Prévention du burn-out. Victime de blurring ? Trop impliqué au travail ? Découvrez le test !

Le travail peut donc s’inviter à la maison, en soirée, week-end et congés compris…

Le paradoxe est de perdre du terrain sur la sphère de vie personnelle, tout en gagnant parfois de la liberté de temps et déplacements. Ajoutez les réseaux sociaux professionnels, le télétravail, les outils collaboratifs : un grand flou s'installe car nous pouvons travailler partout et tout le temps.


Le #blurring ("blur" signifie "flou") symbolise la frontière de plus en plus mince entre la vie personnelle et professionnelle. La tendance au BYOD, abréviation de l'anglais "Bring Your Own Device" - apportez vos appareils personnels - développe la confusion : nos smartphones ou ordinateurs personnels peuvent utiliser les applications et messageries de l’entreprise. La crise sanitaire et le l'usage intensif du télé-travail accroît encore plus la confusion entre les temps personnels et professionnels.


Le travail peut donc s’inviter à la maison, en soirée, week-end et congés compris…

Le paradoxe est de perdre du terrain sur la sphère de vie personnelle, tout en gagnant parfois de la liberté de temps et déplacements. Ajoutez les réseaux sociaux professionnels, le télétravail, les outils collaboratifs : un grand flou s'installe car nous pouvons travailler partout et tout le temps.


Beaucoup d’entre nous le souhaitent et entraînent les autres, de gré ou de force. Les générations X et Y perdent leurs repères : habitudes digitalisées, usages ultra-connectés... Il leur est toujours plus difficile de se déconnecter quelques heures. Les temps de récupération se raccourcissent. Les "millenials" banalisent la tendance "au travail embarqué" et à la "connexion constante" intégrée dès le collège.


Et vous alors, où en êtes-vous avec le travail ? Vous travaillez pour vivre ou vivez pour travailler ? Mickaël Mangot dans son dernier ouvrage "Le boulot qui cache la forêt" (Editions Larousse) nous apporte justement de quoi faire le point sur notre rapport au travail à l’aide d’outils pratiques et saisissants comme le test des ronds.


30 secondes pour évaluer votre rapport au travail

Faites le test des ronds pour rapidement visualiser votre rapport au travail et réfléchir aux différents cas de figures suivants :


Figure 1 et 2. Trop écarté ? Il semblerait que votre travail et vous ça fait deux. Est-ce pour vous un travail alimentaire ? Êtes-vous en saturation ou le détestez-vous ?


Figure 4, 5, 6. Vous êtes lié à votre travail et engagé, vous distinguez encore votre identité professionnelle de votre identité personnelle : attention si vous êtes en 6, votre vie professionnelle pourrait être devenue trop prioritaire ?


Figure 7. Travaillez-vous beaucoup ? Gardez-vous du temps pour des activités personnelles ? En avez-vous envie ou ressentez-vous que le travail vous apporte le principal ? Votre identité personnelle deviendrait-elle secondaire ?


Figure 8. Les deux ronds fusionnent. Il semble que n’arriviez plus à distinguer votre identité personnelle de votre travail. Êtes-vous devenu « professionnel » du lever jusqu’au coucher ? Avez-vous déjà fait ou vous sentez-vous proche d’un burn-out ?


Le risque de confusion identitaire

Dans la vie suis-je devenu d’abord «un(e) professionnel(le)» ? En cas de crise professionnelle, licenciement, rupture ou conflit ou problème de santé, vous courrez le risque de voir tout votre monde s’écrouler. Et donc de tout perdre ? Le risque : cette confusion identitaire travail-personnel vous amènerait à croire que vous n’êtes plus rien sans votre travail.


Il est essentiel de vous demander maintenant pourquoi vous avez tant besoin de vous investir au travail au détriment de votre vie personnelle. Prenez le temps de réfléchir à vos sphères de vie : social, personnel, familial et couple. Peut-être préférez-vous les éviter ? Elles peuvent contribuer aussi à vous épanouir et vous faire sortir du travail, alors comment vous y engager ? Dès maintenant, vous pouvez continuer votre réflexion en lisant "Le boulot qui cache la forêt" et pourquoi pas (surtout si vous êtes en figures 1,2,7,8) commencer à vous connecter plus à vous-mêmes à l’aide d’un accompagnement ?


#burn-out #coaching #RPS #prevention #blurring #ameliorer #RH #DRH #chiefhappinessofficer #psychologie

1 view0 comments